Laurent VERCOUTER et Stéphane CANU, tous deux enseignants-chercheurs au sein du département ITI de l’INSA Rouen Normandie et au laboratoire LITIS, ont été sollicités par l’État dans le cadre de sa stratégie pour le développement de l’intelligence artificielle en France. Suite au rapport établi par Cédric VILLANI pour le gouvernement à propos de l’IA, comme on l’appelle plus brièvement, le Président MACRON a en effet annoncé un plan de développement dédié, à hauteur d’1,5 milliard d’euros. Plusieurs appels à projets ont ainsi été mis en place; création d’instituts, financement de chercheurs, financement de thèses, création de nouvelles formations…
C’est dans ce cadre que Laurent VERCOUTER a été officiellement missionné en septembre dernier via une délégation à mi-temps à l’INRIA (Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique). Il est chargé de coordonner le développement et la mise en place d’appels à projets pour la formation en IA à l’échelle du territoire. Il partage dorénavant son temps pour moitié entre l’INSA à Rouen Normandie et l’INRIA ou le ministère en région parisienne. Une double mission qui lui permet d’aborder deux échelles différentes de son métier : de l’opérationnel via son poste d’enseignant-chercheur, au pilotage à travers son nouveau rôle de coordinateur national.
Stéphane CANU a quant à lui été distingué en remportant le financement d’une chaire de recherche pour une durée de 4 ans. Elle portera sur l’étude des propriétés fondamentales de l’apprentissage automatique (dont la robustesse) dans le but de garantir la fiabilité de ces méthodes pour des applications liées à la mobilité intelligente. Son équipe de recherche sera impliquée dans ce projet qui est en lien direct avec le projet de véhicule autonome et le projet TIGA porté par la Métropole Rouen Normandie.

Crédit photo : Adobe Stock ref : 263523831