Un test d’interruption de lancement sur le pas de tir a été effectué hier depuis le Nouveau Mexique. Mais seuls deux parachutes sur trois se sont déployés…Avant d’engager un lancement automatique à destination de la Station spatiale internationale, la capsule CST-100 Starliner de Boeing a dû effectuer le 4 novembre, un test d’interruption de lancement (Pad Abort Test).L’objectif était de simuler l’éjection de la cabine (et de son équipage) loin du pas de tir en cas d’avarie grave sur le lanceur avan

Source : Essai d’urgence imparfait pour la capsule Starliner de Boeing