Au Lawrence Livermore National Laboratory (LLNL), une équipe de chercheurs a mis au point une technique pour réduire les défauts pouvant survenir lors du processus d’impression 3D métal, plus particulièrement lors de la fusion laser sur lit de poudre. A l’aide d’un modèle informatique, ils ont pu mené différentes expériences de construction à l’échelle microscopique, simulations qui ont conduit à la définition d’un critère de stabilité et d’une “carte de puissance” (power map en anglais). Celle-ci pourrait

Source : Le LLNL parvient à réduire les projections de poudre métal en fabrication additive – 3Dnatives