VOLUM-e

IMPLANTATIONS / LOCATIONS

France

SECTEUR D’ACTIVITÉ

polymère et métal, VOLUM-e dispose d’une solide expérience dans la conception jusqu’à l’industrialisation de pièces haute performance : pièce de développement, prototype, pièce de série. Tirant sa force d’un des plus grands parc machines de fabrication additive en France, qui comprend 31 machines pour la production industrielle en polymère et en métal, et d’un savoir-faire unique, VOLUM-e est en mesure de répondre aux exigences de secteurs de pointe.

Technologies

  • Fabrication additive métal
  • Fabrication additive plastique
  • Usinage 5 axes
  • Pièce de développement
  • Prototypes
  • Production pièce de série

Secteurs d’activité

  • Aéronautique et spatial
  • Défense et sécurité
  • Médical et pharmaceutique
  • Energie
  • Biens d’équipement
CERTIFICATIONS
  • Iso 9001
  • EN 9100
  • Qualification Procédé Spécial (Fabrication Additive Métallique) pour
    ArianeGroup / Safran / Thales

VOLUM-e

Rue de la Fonderie – BP 1
76340 Blangy sur Bresle
T 02 32 97 56 89, F 02 35 93 36 00
volum-e@volum-e.com
www.volum-e.com

CA 2019 7 000 000 €
EFFECTIFS 67

Contact

France Desjonqueres
PDG
France-desjonqueres@volum-e.com
06 07 11 17 30

Arthur Lallez
Responsable commercial
arthur-lallez@volum-e.com
06 80 07 42 96

Eric Baustert
Responsable R&D
eric-baustert@volum-e.com
06 08 15 94 74

VOLUM-e élue Pépite RTI de NAE : Projet Croix Cardan

Les pépites RTI de NAE ont pour but de mettre en lumière les “Pépites” normandes en termes de Recherche, Technologie et Innovation.

Optimisation topologique de la Croix Cardan pour la fabrication additive

Initialement fabriquée par forgeage et usinage, la croix cardan fût, pour des raisons de gain de matière, la première pièce réalisée en fabrication additive métal qualifiée pour le vol. La seconde étape portait sur son optimisation topologique pour tirer parti de l’ensemble des avantages de la fabrication additive. Le travail consistait à revoir son espace volumique afin que la matière soit déposée là où elle est pertinente d’un point de vue mécanique. VOLUM-e a porté ce projet en collaboration avec les élèves ingénieurs en mécanique de l’INSA Rouen Normandie, dont elle est partenaire, et son client ArianeGroup. Ces travaux ont abouti à 5 géométries différentes dont une particulièrement intéressante d’un point de vue fabrication additive. « La pièce a été produite à titre expérimental par le bureau d’études de VOLUM-e pour être présentée aux équipes d’ArianeGroup. La dernière étape de ce projet serait la production et la qualification de la pièce pour le vol » explique Thomas Breteau, enseignant à l’INSA, responsable du projet en collaboration avec VOLUM-e.

VOLUM-e élue Pépite RTI de NAE : Projet pièces d’avions et lanceurs imprimées en 3D

Des pièces d’avions et de lanceurs imprimées en 3D

Le premier acteur qualifié Production, pour de la fabrication additive métallique, par le groupe Safran : voilà l’innovation qui avait valu à la PME basée à Blangy-sur-Bresle (76), Volum-e, d’être récompensée par Normandie AeroEspace en 2015. Fondée cette même année, la filiale du groupe 3DS (anciennement MB-Proto) a rapidement pris la place de leader dans la fabrication additive plastique et métal de haute qualité. Cette technologie innovante apporte en effet des bénéfices considérables. La fabrication additive (FA) permet de réaliser des gains de matière, et donc de coûts, de l’ordre de 30 % à 50 %. Les délais de développement sont égale-ment réduits et la FA permet repenser les filières d’approvisionnement des pièces. Des gains de poids peuvent également être réalisés tout en fabriquant des pièces à la géométrie complexe. Un point qui intéresse particulièrement les secteurs de l’aéronautique et de l’aérospatial. « Nous sommes à l’origine maquettiste prototypiste. Grâce à notre travail, qui se concentre sur le métal depuis de longues années, nous avons pu montrer aux industriels l’avantage que peut apporter cette fabrication additive, non pas simplement pour le prototypage, mais aussi en production », expliquait déjà en 2015 Hervé Michel, directeur commercial de l’entreprise. D’autres secteurs se tournent aujourd’hui progressivement vers l’impression 3D, notamment le médical, le dentaire ou encore l’automobile.