Un satellite russe lancé fin 2019 provoque des remous au sein de la Space Force du Pentagone. Les capacités de surveillance et d’auto-protection de la force spatiale américaine seraient insuffisantes face aux nouvelles menaces russes et chinoise…Filature par un satellite russe du satellite espion américain KH-11 « USA 245 » La filature par un satellite russe lancé en novembre dernier, dont fait l’objet le satellite espion américain KH-11 « USA 245 » ne cesse de provoquer des remous au sein de la Spa

Source : Star Wars, vers une nouvelle trilogie ?