Le Wall Street Journal rapportait un peu auparavant que le constructeur aéronautique anticipait 1.500 départs volontaires dans le cadre d’un programme de réduction des coûts de sa division d’aéronautique civile.

« Les réductions de postes résulteront d’un non pourvoi aux postes vacants, d’un programme de départs volontaires et, dans certains cas, de licenciements secs », a dit un porte-parole de Boeing, ajoutant que la division aviation civile réduisait ses coûts et adaptait ses effectifs à la situation du moment.

La division de l’aéronautique civile avait dit en décembre que des postes seraient supprimés en 2017. Elle a déjà réduit ses effectifs de 8% en 2016, la vigueur du dollar entravant la vente d’avions à l’extérieur des Etats-Unis.

La division employait 74.634 personnes au 23 février.L’action Boeing a terminé en baisse de 0,5% à 182,99 dollars à Wall Street.

Source : 1 880 départs volontaires chez Boeing dans la région de Seattle