Boeing a transmis à l’agence fédérale de l’aviation civile (FAA) aux États-Unis des messages échangés en 2016 entre deux de ses employés. Ces communications semblent indiquer que le gendarme aérien américain a été induit en erreur concernant le système anti-décrochage du 737 MAX, ont dit à Reuters des sources informées de cette initiative vendredi 18 octobre. Le 737 MAX reste interdit de vol à travers le monde à la suite de deux catastrophes aériennes.

Source : [737 MAX] Le gendarme aérien américain reproche à Boeing d’avoir caché un document « inquiétant »