Avec des ailes plus grandes et capables de se replier, Airbus souhaite diminuer les turbulences en avion. Ce dispositif pourrait aussi permettre d’économiser du carburant.

Un passage dans un nuage, des vents violents, un orage… Les turbulences en avion sont parfois violentes et laissent un souvenir désagréable pour la plupart des passagers. Afin de réduire les secousses, Airbus a peut-être trouvé une solution, grâce à des ailes plus grandes. Lors des tests sur maquette, elles étaient capables de se plier en plein vol pour s’adapter au vent. Ces ailes pliables pourraient également réduire la consommation de kérosène et les émissions de CO2. De son côté, Boeing conçoit aussi des ailes modulables pour que ses avions prennent moins de place à l’aéroport. 

Les ailes absorbent les turbulences

En altitude, ces nouveaux avions seront équipés d’un radar pour détecter les zones de turbulences et diriger le bout des ailes en conséquence. « En cas de turbulences, en croisière, ce dispositif-là se déverrouille un peu comme les ailes d’un albatros (…), la turbulence est absorbée par l’aile », explique Pierre Poncelet, chef de projet chez UpNext – Airbus. 

Pour en savoir plus : Aéronautique : Airbus teste des ailes pliables pour limiter les turbulences