La réorganisation du groupe Airbus prend forme. Et le passage par la case sociale risque de faire mal. Aucune annonce officielle pour le moment, mais déjà les syndicats s’alarment. 780 postes seraient supprimés selon la CFTC et de plus d’un millier pour Force ouvrière. Alors que l’avionneur mène cet automne des discussions avec les partenaires sociaux, la réduction d’effectifs qui se profile place l’industriel européen dans le sillage des autres acteurs du secteur.

Source : Airbus, Boeing, Bombardier…Pourquoi l’aéro supprime (aussi) des emplois