En octobre 2018, Berlin a décidé de suspendre les licences d’exportation pour la vente d’armes à destination de l’Arabie Saoudite à la suite de l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi à Istanbul. L’Allemagne a également décidé de geler les livraisons de matériels déjà approuvées – une décision unilatérale qui a rendu furieux ses alliés et des groupes de défense.

Source : Airbus envisage des poursuites contre Berlin pour pouvoir vendre du matériel militaire à l’Arabie saoudite – L’Usine Aéro