[:fr]

L’arrivée de la fabrication additive dans les bureaux d’études et les usines soulève de nouveaux défis en matière de propriété intellectuelle. Si un fichier 3D est intercepté, la pièce peut être reproduite ou modifiée facilement. Boeing, utilisateur de la technologie depuis plusieurs années, entend mieux sécuriser ses modèles 3D. L’avionneur a annoncé lundi 14 mai la signature d’un partenariat avec la société israélienne Assembrix. Boeing utilisera la plate-forme cloud de l’entreprise.

Source : Boeing veut sécuriser ses impressions 3D[:en]

L’arrivée de la fabrication additive dans les bureaux d’études et les usines soulève de nouveaux défis en matière de propriété intellectuelle. Si un fichier 3D est intercepté, la pièce peut être reproduite ou modifiée facilement. Boeing, utilisateur de la technologie depuis plusieurs années, entend mieux sécuriser ses modèles 3D. L’avionneur a annoncé lundi 14 mai la signature d’un partenariat avec la société israélienne Assembrix. Boeing utilisera la plate-forme cloud de l’entreprise.

Source : Boeing veut sécuriser ses impressions 3D[:]