Airbus et Boeing ne sont manifestement pas les seuls à offrir de consistants rabais pour emporter des contrats pour leurs A320neo et 737 MAX. Selon une note de recherche de la firme new-yorkaise Cowen Group, reprise partiellement par le « Investor’s Business Daily », par exemple, General Electric et Pratt & Whitney se livrent à une surenchère similaire et semblent même aller encore plus loin. Du coup, malgré des milliers de moteurs vendus, le CFM Leap, conjointement développé par General Electric et Safran Aircraft Engines (ex-Snecma) n’atteindra pas son point d’équilibre avant 2019, estime Cowen Group.

Source : CFM Leap : pas rentable avant 2020 selon la firme Cowen Group – Air&Cosmos