« La tolérance au risque n’est plus la même que celle d’il y a quarante ans. » La phrase, glissée par un dirigeant de l’industrie aéronautique, résume à elle seule l’impératif de tout le secteur : la démocratisation du transport aérien va de pair avec une baisse continue du nombre d’accidents. Il n’y a qu’à voir les réactions en chaîne des passagers, après le crash d’Ethiopian Airlines le 10 mars, cinq mois après celui de Lion Air, cherchant à éviter de monter dans un Boeing 737 MAX 8, avant que tous les appa

Source : Comment le secteur aérien vise le zéro accident – L’Usine Aéro