Sabena technics intègre Héli-Union qui devient sa division hélicoptères, récupérant les activités de STM dans les Bouches-du-Rhône : l’ensemble pèsera lourd dans le MCO hélicoptère français.

Sabena technics reprend Héli-Union

Face aux enjeux de la verticalisation dans le MCO aéronautique, l’industrie répond aussi par… l’horizontalisation : Sabena technics rachète Héli-Union, et revendique désormais assurer de facto le soutien de « la moitié des hélicoptères militaires français ». A des titres divers. Sabena technics avait d’abord embarqué sur des visites de délestage de Puma réalisées à Dinan, et, avec le rachat d’Aéromécanique (rebaptisé STM), a pu remporter le soutien des Fennec de l’Armée de l’Air et de l’Espace à Orange et à Villacoublay. Héli-Union est bien plus actif sur les hélicoptères de manœuvre et les parcs de la Marine. La société a surtout gagné le contrat Dauphin de flotte intermédiaire, 12 appareils dont 7 ont déjà été livrés, mais dans un standard incomplet dit 99.

Pour en savoir plus : Défense : cartes rebattues dans le MCO hélicoptères militaires