Airbus et Renault ont annoncé un partenariat de recherche lié aux besoins d’électrification des moyens de transports aériens et terrestres. Les deux industriels cherchent en particulier à développer des batteries dites solides. Une technologie prometteuse mais loin d’être au point…

En septembre 2021, le patron d’Airbus avait clamé qu’il était impératif de travailler avec d’autres acteurs pour décarboner le transport aérien. Un an plus tard, voilà mise en musique son exhortation : Airbus et Renault ont annoncé, mercredi 30 septembre, avoir signé un partenariat de recherche et développement en matière d’électrification de leurs gammes de produits. Une alliance inédite dévoilée dans le cadre de deux journées de conférences consacrées aux enjeux technologiques liés de la décarbonation du transport aérien, organisées par l’avionneur sur son site toulousain.

Pour en savoir plus : Derrière le tandem Airbus/Renault, le pari de batteries électriques de nouvelle génération