Dimanche 5 mai, Boeing a apporté des précisions sur les anomalies constatées sur le signal d’alarme de la sonde d’angle d’attaque (AOA) du 737 MAX. Il en ressort que le constructeur américain avait identifié dès 2017 des dysfonctionnements sans en avertir les compagnies aériennes ou le régulateur aérien américain (FAA). Une révélation qui met à nouveau la communication de Boeing au centre des critiques tandis que l’entreprise traverse une crise liée à l’immobilisation de son appareil à travers le monde.

Source : Dès 2017, Boeing a identifié un dysfonctionnement du 737 MAX sans en parler à ses clients – L’Usine Aéro