[:fr]

Pour cette sixième mission depuis janvier 2017 dédiée au déploiement sur orbite basse de la constellation Iridium Next de la société américaine Iridium (et qui doit encore être suivie de deux lancements en 2018), le Falcon 9 de SpaceX n’emportait pas comme à l’accoutumée un lot de 10 satellites de télécommunications (de 860 kg chacun), mais seulement 5, accueillant également sous sa coiffe deux satellites scientifiques jumeaux (de 580 kg chacun) : GraceFO (Gravity Recovery and Climate Experiment Follow-On) 1 et 2.

Source : Dix sur dix pour SpaceX – Air&Cosmos[:en]

Pour cette sixième mission depuis janvier 2017 dédiée au déploiement sur orbite basse de la constellation Iridium Next de la société américaine Iridium (et qui doit encore être suivie de deux lancements en 2018), le Falcon 9 de SpaceX n’emportait pas comme à l’accoutumée un lot de 10 satellites de télécommunications (de 860 kg chacun), mais seulement 5, accueillant également sous sa coiffe deux satellites scientifiques jumeaux (de 580 kg chacun) : GraceFO (Gravity Recovery and Climate Experiment Follow-On) 1 et 2.

Source : Dix sur dix pour SpaceX – Air&Cosmos[:]