[:fr]

Le moteur de l’appareil n’a pas été endommagé mais des images montrent le nez de l’avion partiellement arraché et une vitre de cockpit criblée d’impacts, si bien que la visibilité du pilote était considérablement réduite. “Nous ne le savions pas à ce moment mais nous volions en cercles parce que les pilotes ne pouvaient pas voir à travers leur vitre en raison des dégâts et ils ont eu besoin d’être guidés pour atterrir”, explique Jess Esparza. L’avion a en effet dû effectuer plusieurs cercles avant de parven

Source : [En images] Un Airbus A319 criblé d’impacts après avoir traversé une tempête de grêle aux États-Unis[:en]

Le moteur de l’appareil n’a pas été endommagé mais des images montrent le nez de l’avion partiellement arraché et une vitre de cockpit criblée d’impacts, si bien que la visibilité du pilote était considérablement réduite. “Nous ne le savions pas à ce moment mais nous volions en cercles parce que les pilotes ne pouvaient pas voir à travers leur vitre en raison des dégâts et ils ont eu besoin d’être guidés pour atterrir”, explique Jess Esparza. L’avion a en effet dû effectuer plusieurs cercles avant de parven

Source : [En images] Un Airbus A319 criblé d’impacts après avoir traversé une tempête de grêle aux États-Unis[:]