L’équipe française a de nouveau fait sensation lors de la deuxième manche du concours international de robotique, le Challenge ARGOS, organisé par Total avec le soutien de l’Agence Nationale de la Recherche.

VIKINGS, le projet représentant l’ESIGELEC-IRSEEM et la PME Sominex dans le Challenge ARGOS, s’est octroyé la deuxième manche en réalisant les meilleurs résultats aux tests proposés tout au long d’une semaine en avril 2016 à Lacq, en – Pyrénées-Atlantiques. Il s’agit de leur deuxième victoire, après la première manche remportée en juin 2015.

Cette épreuve requérait de nouvelles aptitudes de la part des robots en compétition, notamment la capacité à identifier des bruits anormaux, à monter et descendre des escaliers, à négocier de manière intuitive des obstacles placés sur leur parcours ou encore à se mettre à l’abri lorsqu’une alarme générale retentissait et à rejoindre automatiquement une borne de recharge. Le robot VIKINGS n’a connu que peu d’imprévus lors de ses missions, y compris lors de la mission dite opérationnelle du jeudi : alarme incendie, coupure du wifi et simulation de fuite d’eau.

« La partie mécanique du robot, conçue et construite par SOMINEX est fiable, efficace et robuste. L’électronique embarquée, les logiciels et les capteurs intégrés par l’IRSEEM ont également bien fonctionné », a expliqué Xavier Savatier, coordinateur de l’équipe VIKINGS.

Une troisième et dernière compétition attend les cinq équipes en lice. Elle se déroulera en mars 2017 et couronnera le grand vainqueur du Challenge ARGOS. Lors de cette dernière épreuve, TOTAL attendra des robots encore plus autonomes et surtout la démonstration que les systèmes répondront à la norme ATEX (ATmospheres EXplosibles) Zone 1, condition impérative pour que de telles machines puissent évoluer sur des plateformes pétrolières et gazières. L’équipe est déjà à pied d’œuvre pour se préparer au mieux à cette dernière compétition.