ExoMars s’avère être un succès en demi-teinte pour l’agence spatiale européenne (ESA). Après 7 mois nécessaires pour rallier la planète Mars, l’agence peu cocher un objectif sur deux dans sa checklist. Le 19 octobre, le satellite Trace Gas Orbiter (TGO) se calle bien sur son orbite autour de la planète. Le module Schiaparelli, sensé se poser au sol, fait lui silence radio. Le 21 octobre, une sonde de la NASA, également en orbite autour de l’astre rouge, confirme que l’appareil s’est écrasé. Jusqu’au mercredi 23 novembre, les causes de l’échec restaient inconnues. L’analyse des données récupérées par les ingénieurs de l’ESA révèle qu’une avarie du logiciel de navigation a provoqué le crash.

Source : ExoMars, une erreur du logiciel de navigation en cause dans le crash du module Schiaparelli