Dans la course du New Space, les entrepreneurs privés et les agences spatiales gouvernementales telles que la NASA, visent à développer une industrie spatiale commerciale où les nouvelles technologies et méthodologies seraient accessibles plus rapidement et à moindre coût sur le marché. Cependant, l’industrie est aujourd’hui très dépendante de la Terre, ce qui implique un grand nombre de contraintes à prendre en compte lors du lancement de systèmes dans l’espace.

Pour résoudre ce problème, certains industriels proposent un changement radical de paradigme dans la façon dont nous concevons, construisons et lançons les systèmes spatiaux : la fabrication et l’assemblage dans l’espace. Alexandre Savin, directeur de la Business Unit Aéronautique/Spatial Défense chez Alcimed, société de conseil en innovation et développement de nouveaux de marchés, nous livre son analyse.

Par définition, cela signifie que les processus de fabrication et d’assemblage seraient réalisés dans l’espace plutôt que sur Terre. L’idée est simple : plutôt que de se concentrer sur le lanceur le plus optimisé pour envoyer des systèmes dans l’espace, pourquoi ne pas les construire directement sur place ?

Pour en savoir plus : Fabrication et assemblage dans l’espace : une révolution pour l’industrie spatiale commerciale ?