Ce n’est un secret pour personne : la fabrication additive ne semble plus avoir de limites. En effet, nous avons vu son utilisation dans des applications hors du commun, qu’il s’agisse de l’impression de pièces pour des fusées ou de la construction d’abris sur la Lune et sur Mars. Mais qu’en est-il des applications dans notre propre atmosphère ? Nous vous avons déjà parlé de l’utilisation de l’impression 3D dans l’espace, mais nous allons maintenant nous intéresser de plus près à l’utilisation de ces technologies dans l’aéronautique.

Défini comme « la science ou l’art impliqué dans l’étude, la conception et la fabrication de machines capables de voler », ce domaine comprend tous les aéronefs qui ne vont pas dans l’espace, y compris bien sûr les avions, les hélicoptères et les drones. C’est un domaine où l’impression 3D est particulièrement pertinente. L’ensemble du marché de l’impression 3D dans l’aérospatiale et la défense a été estimé à 3,04 milliards de dollars par Mordor Intelligence.

Pour en savoir plus : Infographie : le rôle de l’impression 3D dans l’industrie aéronautique