La Chine teste un moteur hypersonique fonctionnant au kérosène RP-3, capable de Mach 9. Ce moteur, qui n’en est encore qu’à ses balbutiements, a fait l’objet d’essais cette année dans une soufflerie hypersonique.

La Chine affirme avoir testé avec réussite moteur à détonation hypersonique

Des scientifiques chinois affirment avoir testé avec réussite un moteur à détonation hypersonique capable d’atteindre Mach 9, alimenté non par de l’hydrogène mais par du kérosène, soit le même carburéacteur employé dans le transport aérien ainsi que les forces armées. Sous l’égide du chercheur Liu Yunfeng, l’essai aurait été effectué plus tôt dans la soufflerie hypersonique JF-12, où peuvent être reproduites les conditions des vols hypersoniques. Ces résultats ont été publiés dans le Journal of Experiments in Fluid Mechanics chinois (Journal des essais de mécanique des fluides).

Carburéacteur RP-3, l’équivalent du Jet A-1

A la différence des statoréacteurs et superstatoréacteurs, le moteur à détonation hypersonique génère sa poussée par la détonation créée laquelle entraîne à son tour une série d’explosions qui libèrent une poussée bien supérieure à celle d’une combustion classique, notamment et surtout à des vitesses hypersoniques au voisinage de Mach 8. Ce moteur utilise pour son fonctionnement du carburéacteur RP-3, soit l’équivalent chinois du Jet A-1 occidental.

Pour en savoir plus : La Chine teste un moteur hypersonique capable d’atteindre Mach 9