Le Falcon Heavy de SpaceX a effectué une nouvelle mission militaire le 15 janvier, ponctuée par une double récupération d’étage encore couronnée de succès. Quatre autres lancements du lanceur lourd sont programmés en 2023.

Un lanceur qui se faisait rare

Pour son troisième lancement orbital de l’année, SpaceX a « sorti » le Falcon Heavy, qui n’avait effectué qu’une seule mission l’an passé, le 1er novembre, la première depuis juin 2019 et la quatrième depuis sa mise en service en février 2018.

Il s’agissait à nouveau de placer sur orbite géosynchrone des charges utiles militaires pour le compte de l’US Space Force : les satellites CBAS 2 et LDPE 3A (représentant au total environ 3,7 tonnes au décollage), dédiés aux communications militaires pour le premier, et à des démonstrations technologiques pour le second.

Pour l’occasion, le Falcon Heavy a été équipé de coiffes plus grandes qu’à l’accoutumée.

La mission, baptisée USSF-67, a débuté le 15 janvier à 22 h 56 UTC, depuis le Centre spatial Kennedy, en Floride.

Elle a été facturée 317 M$ par SpaceX.

Pour en savoir plus : Le Falcon Heavy de SpaceX refait le show