Chaque fin de semaine, une image qui a fait l’actualité ou retenu notre attention. Le 3 septembre, le premier essai en vol du microlanceur Firefly Alpha a tourné court, après un peu plus de deux minutes de vol.

Deuxième échec en six jours

La dernière formule à la mode du monde spatial, « Space is hard » (l’espace est difficile), se vérifie décidément souvent cette année : le 3 septembre, six jours après l’échec en vol du microlanceur Rocket 3 de la société californienne Astra Space, c’est la jeune pousse texane Firefly Aerospace qui à son tour connu l’échec, perdant son microlanceur bi-étages Firefly Alpha lors de son lancement inaugural.

L’engin, victime d’une avarie du premier étage, a explosé un peu plus de deux minutes après le décollage.

C’est le sixième échec en vol enregistré depuis le début de l’année (dont cinq concernent des microlanceurs), sur 85 lancements orbitaux tentés à travers le monde.

Source : Le microlanceur Firefly Alpha rate son vol inaugural