Une étude du cabinet de conseil EY révèle que les salariés issus de la génération Z et les millennials sont plus enclins que leurs aînés à réutiliser leurs mots de passe et à ignorer les mises à jour informatiques. Biberonnés au numérique, les plus jeunes auraient tendance à surestimer leurs réflexes cyber, jusqu’à ce qu’ils soient confrontés à une véritable menace.

Parfois moins à l’aise que leurs jeunes collègues sur les outils numériques, les salariés de plus de 45 ans ne seraient pas pour autant les cibles les plus faciles pour les cybercriminels. Comme le rapporte une étude du cabinet de conseil EY, publiée en octobre, les millennials (nés entre 1980 et 1994) et la génération Z (nés entre 1995 et 2010) seraient en réalité les plus négligents en matière de sécurité informatique.

Pour en savoir plus : [Le plein de cyber] En matière de sécurité informatique, les jeunes salariés plus imprudents que leurs aînés