A deux mois du salon du Bourget, l’industrie aérospatiale tricolore se porte bien. « 2016 a été une année record. On a touché un plus haut historique en termes d’activité. La filière est encore plus cohérente, solide et dynamique », s’est félicité Marwan Lahoud, président du Gifas (groupement des industriels français de l’aéronautique et du spatiale) à l’occasion de la présentation du bilan de l’année 2016. Le secteur a réalisé un chiffre d’affaires de 60,4 milliards d’euros en hausse de 4,1% par rapport à l’an dernier. L’industrie a encore joué les bons élèves économiques, s’imposant comme le premier contributeur à la balance commerciale du pays apportant un solde net de 18,6 milliards.

Deux segments sont cependant à la peine : l’aviation d’affaires ne s’est pas encore remise de la crise économique de 2008, et le marché des hélicoptères lourds civils pâtit toujours du manque d’investissements de la part des grands groupes pétroliers offshore.

Source : Les cinq défis de l’industrie aéronautique tricolore pour voler toujours plus haut