Airbus dévoile le projet DragonFly, qui vise à améliorer l’assistance aux pilotes d’avions via le développement de technologies numériques de pointe. L’Usine Nouvelle a eu accès à l’équipe d’experts chargée de ce démonstrateur préfigurant les systèmes de vols de demain.

Mené en toute discrétion depuis deux ans, l’un des projets les plus ambitieux d’Airbus se dévoile. Jeudi 12 janvier, l’avionneur européen a officialisé l’existence de DragonFly, un programme qui vise à repousser les limites de l’assistance au pilotage d’avions via une batterie de technologies, de l’intelligence artificielle à la reconnaissance vocale, en passant par la collecte massive de données. Démarrées mi-2022, les campagnes d’essais menées avec un A350-1000 continueront en 2023 et livreront leurs premiers résultats dans la foulée. L’Usine Nouvelle est allé à la rencontre de l’équipe chargée de ce démonstrateur qui donne à voir les systèmes de vols de demain, voués à devenir de plus en plus autonomes.

Pour en savoir plus : [L’instant tech] Comment Airbus repousse les limites de l’assistance au pilotage