Israël, l’Italie, le Japon et la Norvège ont ainsi réceptionné leurs simulateurs de mission complète (FMS – full mission simulator) afin de familiariser les pilotes de leurs forces aériennes respectives avec les avions de combat de cinquième génération F-35. Les simulateurs permettront de mener différents types d’entraînements. « Ils faciliteront l’entraînement pour la qualification des pilotes, la formation continue et la répétition des missions », rapporte Lockheed Martin dans son communiqué.

Source : Lockheed Martin remet son simulateur pour F-35 à quatre clients internationaux – Air&Cosmos