Rouen, le 14 février 2018 – Normandie AeroEspace présente ses axes de travail pour renforcer l’activité Recherche Technologie et Innovation des acteurs normands avec l’objectif de développer des technologies et des compétences différenciantes.

 
La Recherche Technologie Innovation est un levier majeur de compétitivité : 25% des membres NAE sont actifs en RTI et 73% d’entre eux ont une technologie différenciante comme l’illustrent les éditions des pépites RTI. Normandie AeroEspace a pour mission de renforcer leur compétitivité en mettant en cohérence leur activité RTI avec les besoins des grands industriels normands, mais également à l’échelle nationale et internationale.
 
Pour cette nouvelle feuille de route 2018-2020, NAE a ainsi identifié 3 enjeux RTI partagés au niveau européen, qui se déclinent sur le territoire :
          – Développer de nouveaux aéronefs moins émissifs et plus autonomes, sachant que l’évolution attendue en 2050 par rapport à 2000 est de :
                       – 75 % de réduction des émissions de CO2
                       – 90 % de réduction des émissions de Nox
                       – 65 % de réduction de bruit
          – Fiabiliser les systèmes électriques et électroniques
          – Réduire les coûts et les cycles de développement, et en particulier réduire de 50 % les coûts de certification.
 
De ces 3 enjeux découlent des macro besoins : Allègement et performance des structures (65% des projets RTI), Electrification et fiabilité des systèmes embarqués (17%), Amélioration des systèmes propulsifs (13%) et Développement des systèmes intelligents (5%)  auxquels Normandie AeroEspace propose de répondre grâce à des briques technologiques identifiées pour ces deux prochaines années : Matériaux, Electronique & Energie, Procédés et Data. Si elles ne sont pas exhaustives, ces briques reflètent des compétences fortes sur le territoire et/ou des technologies dont les industriels ont besoin.
 
Dans les prochains mois, NAE va évaluer les améliorations à apporter sur ces briques technologiques via  des groupes de travail qui permettront de constituer des pré-consortium afin de faciliter le positionnement des acteurs de ces groupes de travail sur d’éventuels AAP (Appels à Projets).
 
En parallèle, NAE continue de favoriser l’écosystème innovant dans son secteur en s’appuyant sur des actions comme le challenge « pour concevoir l’aéronautique du futur en Normandie » qui permet aux jeunes de s’approprier les problématiques sectorielles et aux industriels de les solliciter pour mener à bien leur projet.
 
Point d’orgue de cette nouvelle feuille de route, NAE ambitionne de faire travailler ensemble tous les acteurs normands sur la réalisation d’un démonstrateur qui permettra de montrer l’ensemble des compétences du territoire.