Et si Trump allait faire ses courses chez Boeing plutôt que chez Lockheed Martin ? C’est en tout cas ce que le président américain a laissé entendre lors d’une visite officielle pour le lancement du nouvel avion commercial de Boeing, le Dreamline 787-10 en fin de semaine dernière. Une pique supplémentaire à l’attention du F-35 de l’avionneur du Maryland, dont le budget dispendieux fait grincer des dents outre-Atlantique.

Source : Nouveau coup dur pour le F-35 quand Donald Trump évoque une commande de F-18 Super Hornet