OneWeb à nouveau fragilisé

Nous savions l’opérateur indo-britannique OneWeb dans une fâcheuse position, seize mois après avoir échappé à la banqueroute, la Russie ayant décidé le 2 mars de stopper le déploiement de la constellation OneWeb pour l’internet global, alors qu’il restait encore six missions à effectuer d’ici la fin du semestre à l’aide à l’aide du lanceur Soyouz depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan – soit 220 satellites à mettre à poste, sur 648 nécessaires pour disposer d’un système opérationnel complet.

Avec un réseau incomplet, OneWeb n’est actuellement en mesure d’offrir une connectivité à large bande qu’en Alaska, au Canada et en Europe du Nord.

L’urgence était donc de trouver un lanceur de substitution, sachant qu’Arianespace n’est pas encore en mesure de proposer son lanceur Ariane 6, dont le développement n’est pas terminé.

Une annonce peu détaillée

Le salon Satellite 2022 qui se tient du 21 au 24 mars à Washington, aux Etats-Unis, s’est ouvert sur la nouvelle : OneWeb se tourne vers SpaceX pour poursuivre le déploiement de sa constellation.

Source : OneWeb se tourne vers SpaceX