[:fr]

Fondée en 2015 à Pékin, la société OneSpace souhaite proposer sur le marché international deux lanceurs pour microsatellites bon marché (de l’ordre de 10 000 $ par kilogramme) : l’OS-X, pour des missions suborbitales à haute altitude, et l’OS-M (probablement réutilisable), pour l’envoi de charges utiles de 203 kg sur orbite basse ou de 73 kg sur orbite héliosynchrone. Les deux lanceurs (mono-étages) sont propulsés par des moteurs à ergols solides.

Source : Premier vol d’un lanceur privé chinois – Air&Cosmos[:en]

Fondée en 2015 à Pékin, la société OneSpace souhaite proposer sur le marché international deux lanceurs pour microsatellites bon marché (de l’ordre de 10 000 $ par kilogramme) : l’OS-X, pour des missions suborbitales à haute altitude, et l’OS-M (probablement réutilisable), pour l’envoi de charges utiles de 203 kg sur orbite basse ou de 73 kg sur orbite héliosynchrone. Les deux lanceurs (mono-étages) sont propulsés par des moteurs à ergols solides.

Source : Premier vol d’un lanceur privé chinois – Air&Cosmos[:]