NAE positionne ses membres sur les futurs programmes Défense/Sécurité

Rouen, le 02 septembre 2020    Le secteur de la Défense/Sécurité est un axe majeur du plan de soutien à l’aéronautique annoncé par le Gouvernement le 9 juin dernier, avec notamment l’accélération des commandes publiques de l’Armée. Pour saisir les opportunités de marché qui vont en découler, NAE déploie un « Plan Défense spécifique » pour positionner ses membres sur les prochains appels d’offres et accélérer leur diversification afin de les mettre en capacité de transposer leur savoir-faire et leurs produits référencés dans d’autres secteurs que l’aéronautique.

Le secteur de la Défense et de la Sécurité figurait déjà comme axe prioritaire du plan d’action de NAE pour 2020-2022. L’analyse des marchés les moins impactés durant la crise Covid et cette annonce du Gouvernement confortent la volonté de NAE d’intensifier ses actions dans ces secteurs. Ainsi, la filière va déployer un plan spécifique visant d’une part à permettre à ses industriels de mieux connaître ce secteur, et d’autre part à accélérer leur montée en puissance dans le secteur de la Défense (aérienne, terrestre et navale) par un accès facilité aux commandes publiques et aux besoins des grands comptes industriels.

Ce plan comporte plusieurs volets : cartographie des marchés, des acteurs et programmes, développement des opportunités 
 au travers d’une démarche professionnalisée vers la diversification , accélération de la Recherche Technologie Innovation,  en particulier via le projet européen EDIDP, l’approfondissement des dispositifs Emploi/Formation spécifiques à ce secteur et renforcement du niveau de cybersécurité des membres, avec des actions ciblées.

La prospection commerciale : 
 ateliers de sensibilisation à la prospection via les outils numériques mais aussi  le référencement des membres auprès des grands clients du secteur de la défense / sécurité. Notons que pour pallier le report des opportunités d’affaires dû à l’annulation du salon Eurosatory, plusieurs membres de NAE participeront à des rendez-vous d’affaires en ligne[1] les 14 et 15 septembre prochains ;

 

La diversification sectorielle : ateliers avec des experts alliant réflexion stratégique, projection sur de nouveaux produits et marchés sur lesquels l’entreprise peut se positionner et ainsi mettre sur pied le plan commercial performant associé ;

 

L’identification des programmes majeurs en cours  à fort potentiel et des nouveaux programmes en vue de positionner les membres auprès des grands acteurs de la BITD[2], porteurs des projets ou des gros lots des projets ;

Le dépôt de projets européens, 
 l’objectif étant de rejoindre des consortiums pour accéder aux appels d’offres RTI européens,  en particulier  l’EDIDP  (European Defence Industrial Development Program) qui structure le futur Fond Européen de la Défense (FED) ;

Le renforcement des technologies des membres
  pour les monter en maturité afin de les  positionner sur les futurs programmes Recherche Technologie Innovation dans les secteurs de la sécurité et de la défense ;

La sécurisation de l’information
  s’impose dans le cadre des   relations collaboratives et ouvertes avec les fournisseurs et partenaires à l’échelle européenne. Dans cette optique, NAE a rejoint en septembre 2019 le programme AirCyber qui   a pour objectif d’aider les entreprises de la filière aéronautique à augmenter leur niveau de protection cyber et à en maîtriser les coûts et performances associées vis-à-vis de leurs activités ;

L’emploi et la formation 
 avec l’accompagnement vers des formations spécifiques Défense telles que les certifications et habilitations Défense, la connaissance et l’utilisation des dispositifs particuliers dont les entreprises peuvent bénéficier et le maintien en emploi à l’aide de dispositifs tels que le prêt de main d’œuvre entre entreprises.

La communication 
 avec un travail spécifique sur le développement d’une image positive des entreprises travaillant pour le secteur de la Défense.
« Il est vital pour nos entreprises que les activités Défense et Sécurité fassent partie du plan de relance national. Aussi, nous sommes très actifs aux côtés de Région Normandie, de l’Etat, mais aussi des fédérations nationales comme le GIFAS et le GICAT pour sensibiliser le gouvernement à la nécessité d’anticiper les commandes qui étaient programmées plus tard, et plus globalement de bien inclure toutes les activités Défense dans le plan de relance national. Les effets sur les grands groupes et les sous-traitants de l’aéronautique seraient ainsi positifs, notamment en termes de maintien de l’emploi. Ils permettraient en effet de limiter les effets de la crise à long terme induite par le coronavirus »  souligne Philippe Eudeline, Président de NAE.

Notons enfin que plusieurs entreprises de NAE seront présentes sur le salon mondial du naval de défense EURONAVAL du 20 au 23 octobre prochains, sur le site de Paris Le Bourget.

[1]  Organisés par Coges Events, organisateur du salon Eurosatory
[2]  Base industrielle et technologique de défense
Contact presse NAE :

Emeline Barbé – 06 87 76 17 23 – emeline@eb-conseil.net

A propos de NAE :
NAE est le réseau des acteurs de l’aéronautique, du spatial, de la défense et de la sécurité en Normandie. Fondée en 1998 et présidée par Philippe Eudeline, l’association NAE est aujourd’hui constituée de 160 membres : des grands groupes industriels, plusieurs aéroports et une base militaire, de nombreuses PME / ETI, des start-up, des laboratoires de recherche et des établissements d’enseignement supérieur. La filière représente globalement plus de 21.500 salariés pour 3,7 milliards d’Euros de chiffre d’affaires en 2018 en Normandie. NAE est membre du GIFAS et du GICAT. www.nae.fr