Profitant notamment du fait que les futurs lanceurs de plusieurs de ses concurrents n’ont pas encore fait leur preuve, l’opérateur de lancements californien s’impose sur le marché commercial.

Un Falcon 9 pour Yahsat 4 NGS

Le 8 septembre, la société émiratie Al Yah Satellite Communications (Yahsat), principal opérateur de télécommunications du pays, a annoncé qu’elle confierait au Falcon 9 de SpaceX le lancement de son satellite Thuraya 4 NGS (Next Generation Satellite), construit par Airbus Defence and Space.

Lancé au second semestre 2023, Thuraya 4 NGS remplacera le satellite Thuraya 2, sur orbite géostationnaire depuis juin 2003.

Un Falcon Heavy pour Goes-U

Le 10 septembre, la Nasa a officialisé avoir retenu SpaceX pour assurer le lancement en avril 2024 du satellite géostationnaire de météorologie Goes-U (Geostationary Operational Environmental Satellite-U).

GOES-U (2,8 t au décollage) est le quatrième et dernier satellite de la série GOES-R exploitée par la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration), l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique.

La mission sera confiée au lanceur lourd de SpaceX actuellement opérationnel, le Falcon Heavy.

La valeur du contrat est de 152,5 M$.

Source : SpaceX décroche trois contrats de lancements en deux semaines