Quatre mois et demi après l’accident intervenu lors d’un essai statique sur son pas de tir, le retour en vol du Falcon 9 de SpaceX était placé sous une double pression commerciale.

Pour la firme d’Elon Musk tout d’abord, il s’agit désormais de rassurer ses clients, après deux sérieux revers essuyés en l’espace de quatorze mois (le 28 juin 2015, un Falcon 9 avait été détruit après 150 secondes de vol, alors qu’il devait expédier la capsule Dragon CRS-7 vers la Station spatiale internationale).

Pour Iridium ensuite, le lancement s’avérait particulièrement crucial. L’opérateur de télécommunications américain a en effet confié à SpaceX le remplacement de toute sa constellation de satellites de téléphonie mobile sur orbite polaire basse (soit 66 relais opérationnels de 860 kg chacun, plus 6 de rechange).

Source : SpaceX refait le show – Air&Cosmos