Pour son quatrième lancement de l’année (le troisième avec le Falcon 9 « Full Thrust »), SpaceX devait déployer le 22 février depuis la Californie le satellite d’observation radar de la Terre espagnol Paz (construit par Airbus Defence and Space et initialement prévu pour être lancé par le Dnepr russe en 2015), ainsi que deux prototypes de la constellation Starlink dédiée à la couverture globale d’Internet (baptisés Tintin A et B).

Source : SpaceX s’attaque à la récupération de ses coiffes – Air&Cosmos