Rescapée du Google Lunar XPrizeLa société Astrobotic Technology avait été fondée en 2007 au sein de l’université Carnegie-Mellon à Pittsburgh, en Pennsylvanie, au moment du lancement du concours Google Lunar XPrize (GLXP).Celui-ci devait récompenser les équipes privées qui parviendraient à déposer sur la surface lunaire des robots capables de parcourir au moins 500 m, et de transmettre vers la Terre des images en haute définition et des données.Le concours fut abandonné début 2018, faute de vain

Source : Un robot américain sur la Lune en 2023