Une équipe internationale de recherche a mis au point un procédé de fabrication de semi-conducteurs organiques capables d’être étirés dans tous les sens sans perdre leurs propriétés conductrices. De quoi imaginer des appareils électroniques collés à la peau, se déformant avec les mouvements du corps.

Source : Vers une électronique à fleur de peau