Le champion français qui aurait pu être créé et devenir le numéro trois mondial de l’aéronautique – hors constructeurs – verra-t-il le jour ? Pas sûr. Résultats financiers moins bons qu’attendus en raison de difficultés industrielles persistantes, coup de butoirs répétés du fonds TCI qui cherche à faire capoter l’opération, discussions de plus en plus tendues entre Safran et Zodiac : le rapprochement du motoriste et de l’équipementier, annoncé début janvier, semble incertain. Vendredi 28 avril, Olivier Zarrouati, président du Directoire de Zodiac, est passé à l’offensive pour sauver ce qui pouvait encore l’être.

Source : Zodiac peut-il vraiment se passer de Safran ?